vendredi 6 juin 2008

Travaux Pratiques 9.

Petit sentier de probation.


La Connaissance est le savoir éprouvé. Au fil des articles de l’académie d’Hermès Trismégiste je m’efforce d’ouvrir les livres de la Science Hermétique et de son langage analogique qui est celui qui fait le plus appel aux facultés supérieures. Par mes petits commentaires, j’espère vous donner quelques outils qui en facilitent la pratique et la compréhension. Le meilleur moyen de mesurer vos progrès est encore de mettre vos acquis à l’épreuve par une pratique régulière. Dans ce dessein je vous propose une série de petits travaux pratiques basés sur l’un des textes de la grande tradition hermétique occidentale, le plus connu du plus grand nombre, et pourtant le plus mal compris, je veux parler de la Divine Comédie de Dante Alighieri, traduction de Rivarol.


Je soumets chaque extrait à votre méditation et à votre capacité à en pénétrer les Sens Parlant, Signifiant et Cachant. Libre à vous de nous faire partager par vos commentaires, l’interprétation que vous en faites. Ceux qui feront l’effort de ce partage, seront nécessairement sur le sentier de probation, celui qui consiste à soumettre courageusement ses connaissances à l’épreuve. Ils s’apercevront aussi rapidement qu’en acceptant cet exercice régulier, ils progresseront dans la maîtrise du langage analogique, s’ouvrant par la même de nouvelles perspectives spirituelles.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’enfer de Dante : Chant I. Suite 9.

Mais toi, pourquoi veux-tu retourner vers les peines ?
Pourquoi ne pas gravir cette heureuse montagne
qui sert au vrai bonheur de principe et de cause ? »

« Ainsi donc, c'est bien toi, Virgile, cette source
qui nous répand des flots si vastes d'éloquence ?
dis-je alors, en baissant timidement les yeux.

Toi, qui fus l'ornement, le phare des poètes,
aide-moi, pour l'amour et pour la longue étude
que j'ai mis à chercher et à lire ton œuvre !

Car c'est toi, mon seigneur et mon autorité ;
c'est toi qui m'enseignas comment on fait usage
de ce style élevé dont j'ai tiré ma gloire.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3 commentaires:

OseKa a dit…

Dante effectue ce voyage initiatique avec le poète antique Virgile, présentement dans la sphère de l'enfer.

... Mais toi, pourquoi veux-tu retourner vers les peines ?
Pourquoi ne pas gravir cette heureuse montagne
qui sert au vrai bonheur de principe et de cause ? »...

La montagne est le symbole utilisée dans la tradition pour signifier la connaissance.
L'évolution étant bien souvent comparée à un cheminement ascentionnel, à l'élévation de la vibration de son âme.
Le noumène est l'univers des causes, l'univers des effets étant le phénomène - monde de l'esprit et monde de la matière.
Ce qui distingue l'humain, cet ange déchu qui se souvient des cieux des anges n'ayant pas subi le processus de l'incarnation.
Pour s'élever, en conscience et en vertus, l'humain se doit d'affronter l'épreuve (la preuve par l'épreuve).
Conscience de l'initié éclairée par la subtilité des connaissances, et qui devient préjugé vicieux lorsqu'elle repose sur la lourde ignorance.

...Toi, qui fus l'ornement, le phare des poètes, aide-moi, pour l'amour et pour la longue étude
que j'ai mis à chercher et à lire ton œuvre !...

Chaque être se doit d'être un phare pour les autres... un phare qui éclairera l'avenir des êtres de lumières....
L'intensité de la lumière dépendra tout particulièrement à l'élévation de sa conscience...
Entrer en résonance avec l'harmonie universelle qui vibre en nous.

Fraternellement

TOI a dit…

Mais toi, pourquoi veux-tu retourner vers les peines ?
Pourquoi ne pas gravir cette heureuse montagne
qui sert au vrai bonheur de principe et de cause ? »


"Mais toi ?"... Après que Virgile est démontré qu'il possédait pleinement sa mémoire en contant une de ses réincarnations, il pose la question sagement mesurée : "Pourquoi veux-tu retourner vers les peines?"

C'est une question qui ne comporte aucun reproche et qui laisse à son interlocuteur toute la pleinitude de mesurer ses actes.Bien qu'au demeurant, notre Dante n'en est encore que peu capable et c'est sûrement pourquoi la sage Virgile prolonge sa question avec quelques précisions non négligeables :

Pourquoi ne pas gravir cette heureuse montagne
qui sert au vrai bonheur de principe et de cause ?


Cette "heureuse montagne", la bien nommée puisqu'elle est celle qui libère des affres de l'ignorance et redonne à l'Oeuvrant la liberté et la responsabilité qui libère des peines du destin.

" Le vrai bonheur..." n'est pas à confondre avec les petits bonheurs terrestres furtifs et illusoires. Comprendre la cause première et les principes qui s'en émettent, libère des malheurs de l'ignorance et permet de servir en toute justice la divine providence.

La suite révèle le "pourquoi" de l'apparition de Virgile. "A chacun ce qu'il mérite" et Dante en donne l'élément en précisant :
pour l'amour et pour la longue étude
que j'ai mis à chercher et à lire ton œuvre !

gery a dit…

Bonjour à tous, bonjour Lug

Virgile souligne le choix qui s'offre à Dante : la providence ou le destin. (choix représenté également par la lame 6 du Tarot qui indique toute la difficulté à faire ce choix...) .
La réponse de Dante montre qu'il célèbre en Virgile l'initié dont il a étudié l'oeuvre mais cette étude ne paraît pas suffir en elle-même pour lui permettre vaincre les obstacles du destin (dont sa propre ignorance et sa compagne la peur)qui s'acharnent à le détourner du sentier. Il reconnaît Virgile comme son maître et sollicite l'aide de celui qui pourrait être un premier messager de la providence.