jeudi 10 janvier 2019

Le peuple est de retour, l'espoir renaît...



Rien ne sera plus comme avant.

mardi 1 janvier 2019

Message aux Gilets jaunes, faire circuler.


Proposition pour associer une partie croissante des 70 % du soutient populaire, à l'action libératrice que mènent les gilets jaunes.
 
Je rappelle que la Résistance à l’oppression est un droit fondamental et IMPRESCRIPTIBLE, puisqu’il s’agit d’un Droit de l’Homme (Art. 2), Droit Constitutionnel.

Le peuple dispose d’une arme redoutable, que les syndicats se garderont bien de signaler, pour cause de complicité avec les politiciens corrompus et le patronat, et cette arme redoutable est :

La grève de la productivité.

Aucune loi, aucun règlement, aucune disposition administrative ne peuvent obliger une personne à faire toujours plus, c’est si vrai que les fonctionnaires, qui n’ont pas le droit de grève, sont capables de bloquer le fonctionnement de leur administration en faisant la grève du zèle.

Une chose qui foutra la trouille bleue au patronat, c’est bien celle qui consiste à faire la grève de la productivité. Le salarié est à son poste, il effectue sa tâche selon son rythme normal (sans stress et sans se préoccuper d’en faire toujours plus) il est donc payé, et tout ce qui n’est pas fait aujourd’hui doit être reporter à demain ou plus tard.

Avantage de ce système de grève de la productivité, c’est que si le travail en retard s’accumule, il serra nécessaire de demander de faire des heures supplémentaires (non fiscalisées), et dans le pire des cas l’obligation d’embaucher, service offert aux chômeurs...

Je peux vous garantir qu’avec ce type de grève, il ne sera plus nécessaire d’occuper les ronds-points, ni même de manifester, car c’est le patronat, touché directement au porte-monnaie, qui viendra pousser le Macron à la démission.

Après la neutralisation des radars, qui coute cher aux gouvernements, puisque qu’il s’agit de leur caisse noire, la Grève de la Productivité en tant que Résistance à l’Oppression (qui en légalise la pratique et le droit) je peux vous dire qu’il s’agit là de l’arme atomique dont dispose le peuple pour se faire entendre des abrutis qui font la sourde oreille, et refusent de prendre en considération les résultats des référendums.

2019 en route pour la Grève à la Productivité, ce qui permettra à une grande partie des 70 % des personnes qui soutiennent le mouvement d’apporter leur contribution, sans que cela ne leur coute rien.

Faites circuler, grâce à cette action collective le peuple ira vers la victoire sans perte de salaire, et sans avoir besoin de se confronter aux forces de l’ordre, qui sont de leur côté prêt à casser du manifestant, ils ont reçu des augmentations de salaire pour cela...

mercredi 26 décembre 2018

Nous sommes au bord du gouffre, alors...


En avant pour 2019
Quels que soient les circonstances, les évènements et les chamboulements que nous réserve l’année 2019, et je crois qu'il risque d'y en avoir beaucoup, soyons fous et grandioses en consacrant cette année 2019 à ne voir, et apprécier que le meilleur des choses, comme recevoir votre amitié et vous adresser affectueusement la mienne.

dimanche 16 décembre 2018

Message aux Gilets jaunes à faire circuler largement.



Gilets jaunes, faites valoir vos Droits, si vous ne voulez pas vous faire écraser par le despotisme, l'arbitraire et l'oppression politique et des forces de l'ordre corrompues.

Il serait judicieux d’adresser aux forces de l’ordre et au gouvernement les messages suivants, amplement portés par les écriteaux véhiculés par les manifestants et dans toutes les manifestations :

1°) La Résistance à l’oppression est un droit Constitutionnel, et surtout un droit de l’homme

« Article 2 - Le but de toute association politique est la  conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression. »

2°) Les forces de l’ordre publiques sont uniquement au service du peuple, et non au service d’un gouvernement corrompu qui passe son temps à violer la Constitution de ce Pays :

« Article 2, le principe de la République est : le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Article 3 : La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.
»

3°) La force publique n’a de légitimité que si elle est uniquement utilisée pour la protection des faibles, et non pour la protection d’une nomenklatura de privilégiés. Les membres de la force publique qui ne respectent pas cette disposition réglementaire se déshonorent et deviennent les agents de l’arbitraire et de l’oppression, et sont passibles de condamnations pénales.

4°) Toutes agressions et interventions violentes d’une manifestation pacifique, avec des armes et des substances chimiques dangereuses, de la part des forces de l’ordre, constituent une mise en danger de la vie d’autrui : Aricle 121-3 du Code pénal.

5°) Toutes les personnes physiques qui n’ont pas causé directement le dommage, mais qui ont créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage, ou qui n’ont pas pris les mesures permettant de l’éviter, sont responsables pénalement... Article 121-3 du Code pénal.

6°) L’article 6, de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, dispose : 

« La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou  par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. »

Il n’y a pas de dérogation à ce Principe du droit commun, ni pour les Présidents, ministres ou autres élus de la Nation, car comme tous les autres droits de l’homme de cette Déclaration, il est Naturel, Sacré, Inaliénable et IMPRESCRIPTIBLE.

7°) Toutes les violences aux personnes effectuées par les forces de l’ordre, et qui ne sont pas légitimées autrement que par le plein exercice du droit de manifester, est une infraction pénale qui implique l’agresseur, mais aussi ceux qui ont donné les ordres, ainsi que ceux (les politiciens corrompus) qui ont permis que de telles oppressions soient rendues possibles en contraignant le peuple à s'opposer à l'arbitraire, l'oppression fiscale et politique, ce qui est contraire à la Constitution et aux Droits de l'Homme et du Citoyen.

Il faut donc systématiquement porter plainte, et opposer nos droits IMPRESCRIPTIBLES à tous ceux qui méconnaissent ou méprisent les droits fondamentaux du peuple souverain, et notamment le droit de Résister à l'oppression quelle qu'elle soit .
 

Je reste à la disposition de tous gilets jaunes souhaitant être correctement informés de leurs droits.

mardi 4 décembre 2018

Vous n'êtes pas rien, soyez fiers, vous êtes la France



Gilets jaune, vous n'êtes pas rien, vous êtes la France, Pays des Droits de l'Homme et du Citoyen.

lundi 3 décembre 2018

Mort ou vif




 


Trois dangereux malfaiteurs, sans foi ni loi, détrousseurs d’étudiants, de mères de famille, de travailleurs pauvres, de retraités, de malades, de handicapés et de nombreuses personnes en détresses, y compris les enfants sont activement recherchés.

Ces trois individus - l’un au long nez se faisant passer pour Jupiter, celui du milieu pour son premier sinistre et le troisième aussi borgne qu’il est menteur et hypocrite pour le défenseur de l’ordre -, sont extrêmement dangereux et sans aucun scrupule. Ils sont prêts aux pires ignominies, dont la corruption, la tricherie et le sadisme ne sont pas des moindres, pour satisfaire leur vanité, leur cupidité, leurs rapines et les nombreux complices faisant partie de leur bande de malfrats détrousseurs sans vergogne de la veuve et l’orphelin.

Une prime supérieure au plus gros gain du loto sera offerte à ceux ou celui qui les captureront morts ou vifs.

Signé :
le comité populaire de la Résistance à l’oppression* et à l’arbitraire des politiciens corrompus et mafieux.

* La Résistance à l'Oppression est un droit de l'homme constitutionnel, article 2 de la Déclaration de 1789. Droit Naturel, Sacré, Inaliénable et IMPRESCRIPTIBLE.