lundi 4 février 2019

Macron admet officiellement qu'on peut le démissionner



En prenant partie pour le séditieux Juan Guaido, ce dernier s’étend autoproclamer Président non élu du Vénézuéla, contre le Président démocratiquement élu Nicolas Maduro, Macron admet officiellement qu’une élection démocratique peut être invalidée par n’importe qui, dans n’importe quel pays, y compris les Gilets jaunes en France...

Un message également relayé en espagnol par le président français.


Aucun commentaire: